L’identité du lieu

L’IDENTITÉ DU LIEU

Le Nom

Trapelune : Être ailleurs

« Trapelune » : Ce nom est issu d’un texte écrit par Maryse Vaillant en 1995, et rend compte de la première expérience d’une future éducatrice dans le milieu de la protection de l’enfance.

Maryse Vaillant invente une manière de rencontrer les enfants en utilisant un outil culturel qui lui est propre : la littérature enfantine. Le temps d’un récit improvisé, les enfants s’identifient aux personnages qu’elle met en scène, et  par le pouvoir de l’imaginaire retrouve  force, vitalité et surtout un ressourcement leur permettant de pouvoir retrouver goût au jeu et à la vie tout simplement.

« Et à ce moment-là, le rideau se mit à bouger doucement. Une porte grinça. Un souffle rauque se fit entendre …-Et…, m’zelle continuez !… »

Maryse Vaillant était éducatrice de formation initiale, devenue psychologue par la suite. 

L'espace

Trapelune : Être ailleurs

Le lieu en lui-même s’inscrira dans une dynamique respectueuse de l’environnement, tant par ses équipements, que par le matériel utilisé. Ce dernier répondra en effet à une volonté de tendre vers une économie circulaire, en réduisant notamment le gaspillage, et en optimisant les ressources à disposition.

La conception du lieu permettra à chacun de trouver sa place, de repérer aisément les différentes fonctions du lieu, et surtout de pouvoir faire émerger progressivement les potentialités de chacun.

Le temps

Trapelune : Être ailleurs

Prendre son temps, savourer le temps, la douceur de vivre.

Prendre du temps pour soi, s’enivrer de choses simples, c’est à dire pour nous à Trapelune, de choses authentiques et sincères. 

Le quartier

Trapelune : Être ailleurs

C’est un quartier valorisant les artistes, les artisans, où la culture au quotidien, , la nouveauté est sans cesse mis en mouvement par les lieux et surtout la dynamique de quartier.

Trapelune s’inscrit dans cet etat d’esprit et offrira aux artistes qui le souhaitent la possibilité d’exposer dans ses lieux.